Flash infos : CORONAVIRUS: Drive RT-PCR et Sérologie sur Metz et Verny.
Bilans spécialisés
Exporter en PDF Partager par mail
Oligoéléments - Vitamines - Toxiques

Profil Vitaminique Complet

Définition

Approche exhaustive des vitamines hydro et liposolubles d’intérêt biologique. Leur concentration sanguine impacte sur de nombreux métabolismes fonctionnels organiques. Bilan permettant d’objectiver les apports et synthèses organiques de ces vitamines, d’évaluer les situations carentielles.
Indications
Carences d’apports (régime végétariens), glossite, dermite séborrhéique, asthénie, instabilité, dépression, polynévrite périphérique, anémie microcytaire, troubles de l’immunité, pathologies de maldigestion ou malabsorption lipidique, régime alimentaire déséquilibré, anomalie du pool phosphocalcique, déficit immunitaire, stress oxydatif excessif, anomalie de la fertilité, anomalie de la perméabilité intestinale, mode de cuisson des aliments (aliments bouillis).

Paramètres du bilan

Vitamine A, Vitamine E, Vitamine D

Vitamines liposolubles. Leur synthèse et assimilation organique dépend d’étapes de digestion et d’absorption intestinale optimales. La vitamine E possède un pouvoir anti-oxydant important et majeur, il garantit la protection membranaire vis-à-vis du stress oxydatif. Les vitamines A et D ont des champs d’action propres : homéostasie ostéocalcique, intestinale et immunitaire pour la vitamine D ; impact pour la croissance cellulaire, le tissu rétinien et l’hématopoièse pour la vitamine A. C’est également un reflet indirect des apports en caroténoïdes, provitamines A, ayant une capacité anti-oxydante notable. Toutes ces vitamines ont des interactions complexes et se potentialisent lorsqu’elles sont à des valeurs optimales.

VITAMINE B1 – THIAMINE

Chez l’homme, une synthèse partielle de la thiamine peut être réalisée par les bactéries intestinales mais les besoins ne peuvent être couverts que grâce à l’alimentation. La thiamine est impliquée dans la décarboxylation oxydative des acides α-cétonique en tant que cofacteur enzymatique : c’est un acteur central du cycle de Krebs et de la machinerie mitochondriale. Elle est également impliquée dans la voie des pentoses phosphates et dans la neurotransmission des fibres cholinergiques. Les apports en vitamine B1 sont inférieurs aux recommandations, de plus sa thermo sensibilité entraine une déperdition lors de la cuisson à l’eau. Les manifestations cliniques débutent pas des signes généraux : (asthénie, anorexie, constipation, faiblesses musculaires). Les manifestations psychiques sont fréquentes (dépression, irritabilité, troubles de la mémoire.)

VITAMINE B9 – FOLATE

Vitamine hydrosoluble, absorbée au niveau du jéjunum par un mécanisme de transport actif. Le foie joue un rôle important dans le métabolisme des folates. Un certain nombre d’enzymes sont B9 dépendantes : enzymes ayant un rôle dans le métabolisme des acides aminés et synthèse des protéines (dégradation de l’histidine en acide glutamique, métabolisme, glycine-sérine, synthèse de la méthionine, synthèse des protéines), enzymes intervenant dans la synthèse des bases puriques et pyrimidiques. Les signes cliniques de carence chroniques ne sont pas rares : asthénie, anorexie, retard de croissance, troubles du sommeil, irritabilité, neuropathie périphérique, dépression, démence chez le sujet âgé, anémie mégaloblastique.

VITAMINE B12 – COBALAMINE

La vitamine B12 est hydrosoluble et absorbée au niveau de l’iléon terminal selon un mécanisme de transport actif et saturable. Elle est transformée en coenzymes actifs au niveau du cytoplasme ou au niveau de la mitochondrie et est un cofacteur de certaine réactions enzymatiques : la méthionine synthétase, la méthylmalonyl-CoA mutase, la leucine mutase). Elle participe de ce fait à la synthèse des neurotransmetteurs, au maintien de l’intégralité de la gaine de myéline. Les risques de déficience sont exceptionnels chez les personnes qui ont une alimentation carnée. Chez les végétariens, l’apport en vitamine B12 est proportionnel à la quantité d’aliments d’origine animale ingérée.

VITAMINE B6 – PYRIDOXAL PHOSPHATE

L’absorption de la vitamine B6 s’effectue au niveau du jéjunum proximal selon un mécanisme de diffusion passive non saturable. C’est un cofacteur de certains enzymes majeurs. Elle participe à l’action des transaminases (TGO et TGP) , la dégradation et la synthèse des acides aminés et la synthèse des glucides (néoglucogenèse) . Elle joue un rôle central dans la synthèse de la cystéine à partir de la sérine et de l’homocystéine. La vitamine B6 est impliquée dans la production des neuromédiateurs (histamines, sérotonine, dopamine, adrénaline, noradrénaline, GABA) ainsi que dans la synthèse de l’hème. Les carences ne sont pas rares car les réserves organiques sont limitées.

Graphiques et cibles

Graphique profil vitaminique - Laboratoire Barbier Cible profil vitaminique - Laboratoire Barbier
Points forts
  • Etude du terrain avec estimation de la capacité de digestion/absorption intestinale des vitamines liposolubles et hydrosolubles
  • Risques biologiques : mise en évidence des situations de carences avec impact multiple (immunitaire, métabolisme phosphocalcique, défense anti-oxydante, intégrité des tissus à renouvellement rapide – organe de la reproduction, peau, rétine)
  • Evaluation des capacités de méthylation vitamine B dépendantes