Bilans spécialisés
Exporter en PDF Partager par mail
Surpoids - obésité

Bilan Surpoids (sang, selles)

Définition

Bilan permettant de mettre en évidence un trouble du métabolisme du sucre, d’apprécier son retentissement oxydatif et inflammatoire.
Indications
Pathologies dysmétaboliques : surpoids, obésité, intolérance au sucre, pré diabète, diabète.

Paramètres du bilan

Zinc / Chrome

Le dosage du zinc permet d’apprécier au mieux son impact au sein de la fonction enzymatique anti-oxydante de l’organisme en tant que co-facteur de l’enzyme anti-oxydante SOD. Par ailleurs, le rôle du zinc est essentiel pour la croissance, pour la cohésion tissulaire notamment au niveau entérocytaire. Il participe à la fonctionnalité immunitaire et à l’équilibre gucidique. Le chrome joue un rôle clef et central pour la régulation du métabolisme du sucre et l’équilibre du couple insuline/glucose. Il intervient dans le maintien de la densité osseuse, l’équilibre du cholestérol, des triglycérides et de la répartition masse maigre/masse grasse. La biodisponibilité de cet oligoélément diminue avec l’âge.

Glycémie, Insuline, Index Homa, HbA1c

Paramètres permettant d’appréhender objectivement les situations d’intolérances au sucre, de résistance à l’insuline. L’index HOMA est un strict reflet de la fonctionnalité du pancréas et des cellules béta de Langerhans. Le dosage de l’HbA1c est un reflet des phénomènes non enzymatiques de glycation, conséquence mécanique d’une perte de l’équilibre glycémique. Son taux sera d’autant plus élevé que la perte de l’homéostasie glycémique est durable et importante.

Ferritine

CRPus C Reactive Protein ultrasensible

La ferritine est une protéine une protéine de réserve en fer directement mobilisable (protéine de stockage) et est une voie de détoxification du fer. C’est également une protéine de l’inflammation, sa production augmente lors de l’activation des macrophages ; La CRPus est également une protéine de l’inflammation. La cinétique d’apparition de ces protéines permet d’apprécier parfaitement la situation inflammatoire : inflammation aigue, chronique, active, bas bruit…)

Electrophorèse des protéines sériques – ELP

Séparation des différentes grandes familles de protéines permet de mettre en évidence des anomalies de synthèse, de catabolisme et/ou de pertes protéiques. Ces mobilisations protéiques sont le reflet de syndromes inflammatoires, d’hémolyses, de mobilisations immunitaires, de synthèse de bande monoclonale. La représentation des éléctrophères sur un histogramme permet de comparer plus aisément les familles protéiques entre elles. Ceci permet d’apprécier les états d’acidoses métaboliques, les fonctionnalités hépatiques, immunitaires et leur adaptabilité.

LDL oxydé

Marqueur très précoce, sub-clinique et prédictif de la pathologie oxydative lipidique. Ce paramètre permet d’évaluer l’excès d’oxydation des LDL cholestérol. Son excès est le reflet d’une oxydation organique non maitrisée et est un facteur de risque athéromateux et cardio-vasculaire.

Elastase fécale

Endoprotéase d’une grande stabilité. C’est un marqueur pertinent de la fonction du pancréas exocrine qui est bien corrélé à la sécrétion de la lipase pancréatique.

Flore anaérobie
(Bacteroïdes, Lactobacillus, Bifidobacterium, Clostridium)

Flore aérobie
(E. coli, Enterococcus, Bacilles Gram Neg, Streptococcus, Staphylococcus)

Levures, Moisissures

Vérification de l’équilibre de la flore aéro et anaérbie, recherche d’une dysbiose bactérienne et/ou fongique avec mise en évidence éventuelle d’un trouble métabolique secondaire (excès de fermentation et excès de putréfaction Iaire ou IIaire), quantification de la flore commensale et recherche qualitative de germes opportunistes.

Akkermancia municiphila

Bactérie gram négatif appartenant à la flore anaérobie commensale. Bactérie ayant un rôle métabolique majeur : elle participe au maintien de l’épaisseur du mucus, à l’activité anti-inflammatoire locale, à la diminution de l’endotoxinémie, à la maitrise de l’oxydation lipidique et du dépôt des graisses viscérales.

Perte de Tolérance immunitaire digestive (PTiD)

INTO20

Pour des raisons souvent multiples, il peut apparaître des pertes de tolérances immunitaires digestives. Cela va se traduire par une réaction excessive de système immunitaire, une hypersensibilité immunitaire retardée ou semi-retardée IgG médiée aux aliments de consommation souvent régulière. Ces phénomènes peuvent s’auto-entretenir si la ou les causes persistent. La tolérance immunitaire aux aliments courants et de consommation régulière est perdue momentanément le temps de la récupération d’une perméabilité intestinale optimale et d’un équilibre de la flore intestinale.

Graphiques et cibles

Bilan métabolique graph - Laboratoire Barbier Bilan métabolique cibles - Laboratoire Barbier
Points forts
  • Outil pratique précisant les ponts faibles de l’organisme sur lesquels la prise en charge doit porter : déficit en oligoélément essentiel (Chrome, Zn), déséquilibre de la flore intestinale, trouble de la perméabilité intestinale
  • Appréciation des conséquences des troubles métaboliques : inflammation bas bruit, oxydation non maîtrisée